· 

Le colis, nouvel extrait en cours d'écriture: Marion fait un rêve étrange..

Elle n’arrivait pas à dormir. ``

 

Elle entendit un bruit et se dit qu’il était probablement rentré. Elle tendit l’oreille. Elle ne savait pas si elle avait envie de descendre ou non, de le voir.  Il allait lui demander d’expliquer sa réaction et elle en était incapable. Si seulement elle comprenait elle-même. 

 

Elle prit conscience que le bruit ne venait pas d’en bas. C’était comme si quelqu’un parlait tout bas. 

 

Cela venait de l’étage. Pourtant elle n’avait pas entendu l’escalier craquer. Personne n’avait pu monter à l’étage sans qu’elle l’entende. 

crédit photo : StockSnap de Pixabay  

 


Vous pouvez lire ici un autre extrait du Colis :  Le colis, naissance d'un roman


 Elle se dressa sur le lit, inquiète, à l’écoute. 

Un petit rire très léger traversa la porte… un enfant dans la maison ?

Elle se leva d’un bond et ouvrit la porte de la chambre, qui donnait sur le couloir.

Rien. Personne. Silence.

Je deviens folle ou quoi ?

 

Le couloir était dans le noir et elle aperçut une lumière qui filtrait sous la porte en face. 

C’était l’autre chambre.

Ils n’y allaient jamais, même pas pour stocker car ils avaient si peu. 

Serait-il allé dans la pièce ce matin et aurait-il oublié d’éteindre ?

 

Elle entendit à nouveau comme une voix qui venait de l’autre côté de la porte, comme quelqu’un qui chuchotait.

C’était tout doux, tout tendre. Comme quand on parle à un tout petit. 

Elle se figea. Le temps semblait suspendu.

Elle avança lentement, pas à pas, effrayée.

Mais elle se sentait attirée de façon irrépressible et finit par poser la main sur la poignée de la porte.

Elle tourna doucement la poignée et…

 

La porte d’entrée claqua en bas. Il était rentré. 

Elle se réveilla d’un coup. Elle était toujours au lit et se souvint immédiatement de son rêve. 

Elle écouta. Rien.

Si ce n’est lui qui rangeait les courses dans les armoires et le frigo. 

Elle se leva, elle grelottait et prit un gilet en laine dans la garde-robe.

Elle sortit de la chambre et regarda la porte en face. Pas de lumière. 

Elle tendit l‘oreille. Pas de bruit.

Elle avait juste rêvé.

Elle se sentait perdue, perturbée.

Que signifiait ce rêve ? 

 

@Laurence Legrand - tous droits réservés


cette histoire vous plait ? Je serais vraiment heureuse de lire votre commentaire ci-dessous :


Curieux de savoir comment un cheveu blanc mène à la réconciliation ?

commandez mon livre-témoignage Cheveu Blanc


Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    ALAIN VANHAL (samedi, 26 février 2022 17:22)

    j'attend avec curiosité la suite...J'aime ! Je trouve que ton style se dynamise dans les dialogues entre les protagonistes de ta narration. Cela donne à mon avis une épaisseur à l'histoire. Bravo Laurence pour ce parcours littéraire qui se poursuit et s'enrichi à chaque publication. Amitié. Alain

  • #2

    Papa (dimanche, 13 mars 2022 13:56)

    Vivement la suite… j’ai bcp aimé cet extrait… bises de papa

  • #3

    Nadette (jeudi, 31 mars 2022 16:57)

    Tu écris bien. Hâte d'en lire plus, cet extrait donne envie.

  • #4

    Laurence Legrand Auteur (dimanche, 03 avril 2022 14:58)

    Merci pour vos retours positifs !

  • #5

    Huguette FAES (vendredi, 15 avril 2022 16:43)

    Comme tout le monde, j'attends la suite ! Ce récit est captivant! Bravo !